UNE BALLE POUR LA PAIX

  • PARIS

Website

http://www.lesterrainsdelapaix.fr

Address

347 RUE DES PYRENEES
PARIS
75
75020
France

About Us

« La Terre, comme de nombreux stades, est devenue un terrain où règne la plus grande confusion. Notre action vise à rappeler l’urgence avec laquelle nous devons prendre soin les uns des autres, sur ce vaste stade qu’est notre planète, afin de permettre à chacun de participer à cette rencontre avec la vie. »

Une balle pour la Paix ” a pour but de composer la plus grande équipe jamais constituée pour inviter à la paix dans le monde. Le sceau de cette équipe sera une balle de football que “ tous auront tirée pour ne jamais tuer ”.

La balle pour la Paix ” sera tirée par des personnalités ou des anonymes, hommes, femmes, enfants du monde entier. Chaque passeur de paix envoie symboliquement la balle au prochain passeur. Par le jeu de ces combinaisons, des personnes se considérant ennemis, se trouveront unies par “ la balle pour la paix ”, au-delà même de leurs divisions. Chacun, en envoyant la balle, nous livre son " Mot de passe pour un monde de Paix" ("Password for a Peace World"), une autre manière symbolique d'ouvrir le monde grâce à tous ces "mots de passe" à une culture de Paix.

La balle pour la Paix ” sera alors exposée devant son mur de passes et de mots de passe, pour preuve de la volonté de paix qui anime le monde. Après chaque cycle d’exposition, la balle reprendra sa route pour la paix.

1er voyage : Zinédine Zidane donne le coup d'envoi de "La balle pour la Paix pour "lutter contre la faim dans le monde"et la passe à Yannick Noah...

2ème voyage : Noah envoie la balle pour "honorer le courage de lutter pour la vérité"à Mandela...(qui ne peut la reçevoir)

3ème Voyage : La balle repart du Cheikh Khaled Bentounes "pour une prise de conscience des enjeux de l'environnement pour l'avenir de notre planète"et l'envoie à Al Gore...(qui ne répondra jamais !)

4ème voyage : Zinédine Zidane et "Les Anciens Dragons" de Cannes relancent la Balle pour la Paix le 8 Juin 2013 à destination du continent asiatique.

5ème Voyage : Tayeb Belmihoub part en Inde, Thaïlande, Malaisie, Indonésie, Australie, Arabie Saoudite avec la Balle pour la Paix.

www.lesterrainsdelapaix.fr

Il y a urgence à favoriser la prise de conscience, notamment des plus jeunes, que nous sommes indéfectiblement liés les uns aux autres.

« Nous sommes, tous, les membres d’un unique et même corps social ».

Cet axiome qui vaut pour la nation vaut pour l’Humanité.

La mentalité actuelle incline à un communautarisme préoccupant. Cette attitude à pour conséquence l’écartèlement de notre « corps social ».

Chacun s’oppose à chacun dans le but de faire prévaloir ses intérêts particuliers, au mépris et au détriment de l’intérêt général.

Plus inquiétant encore, « tous » se rejettent la responsabilité des disfonctionnements de notre société : « La police » dénonce « la justice », « la justice » incrimine « les politiques », ces derniers stigmatisent « les médias » lesquels à leur tour prétendent désigner les « vrais coupables », bref, nous faisons de notre nation un véritable « terrain de guerre ».

Bien entendu, nous n’avons pas la prétention de résoudre les problèmes du monde par la seule mise en place des « Terrains de la paix », en revanche nous avons la certitude de contribuer à leurs résorptions.

Objectifs

Faire de la pratique du football et des clubs, non plus une fin en soi mais un moyen d’éducation au « vivre ensemble ».

Utiliser la passion commune pour éveiller à la citoyenneté, à la solidarité et à l’environnement, favoriser l’insertion, la réinsertion, créer de la conscience et du lien social.

Faire du club et de tous ses participants, des acteurs à part entière du quartier, du village, de la ville, du pays auxquels ils appartiennent.

Donner la priorité à l’aspect éducatif et non plus au seul volet compétitif.

Enseigner les bases élémentaires de la citoyenneté en transposant ce qui se déroule sur le terrain de jeu à la vie de quotidienne.

Transmuter la mentalité guerrière, observée parfois dans le football, en volonté de rencontre et de paix.

Action annuelle du club

L’action annuelle vise à faire du Club, un acteur citoyen et à donner un sens à sa fonction sociale.

Cette action s’articule autour de trois axes :

Environnement - Exemples : Nettoyage d’un espace à protéger (forêt, lac, parc….) sur la commune ou dans le département – Entretien des terrains de sport…

Solidarité - Exemples : Organisation d’une manifestation pour collecter des fonds destinés à la fabrication d’un terrain de football dans un pays en guerre, à la construction d’un puits dans un pays pauvre, collecte d’équipements sportifs neufs ou usagers à l’attention d’un club dans un pays défavorisé…

Citoyenneté – Exemples : Participation au dépouillement des urnes – Nettoyage de tags ou graffitis sur du bien public…

Chaque club a la faculté de choisir son axe d’action ainsi que de définir d’autres actions en fonction de ses propres aspirations et des liens tissés avec des associations œuvrant déjà sur ce terrain.

DEVISES DES TERRAINS DE LA PAIX

"Accueillir Encourager Partager" pour les joueurs et supporters

"Engagement Respect Victoire" pour les joueurs, dirigeants, arbitres

OUTILS PEDAGOGIQUES

Le Code des Stades (9 panneaux à apposer autour des terrains)

La Méthode "Football & République" (Lois du jeu/Lois de la République)

Le Lexofoot (Mots à proscrire du vocabulaire des éducateurs, médias, joueurs, supporter et proposition de mots pour les remplacer)

Le Serment du Footballeur (en différentes langues)

ARBITRES Une tenue pour un statut

Les Terrains de la Paix ont créé une nouvelle chasuble à destination des "Arbitres bénévoles" afin qu'ils soient clairement identifiés...

Il est essentiel, pour que la fonction arbitrale soit toujours représentée, que ceux qui l'exercent, bénévoles ou officiels, soient revêtus d'une tenue spécifique.

En outre, cette initiative permettra aux arbitres bénévoles de se sentir investis de façon plus officielle d'un statut dont ils oublient parfois les obligations, par exemple lorsque l'arbitre bénévole intervient sur le jeu de son équipe tandis qu'il officie alors que sa fonction lui impose une neutralité absolue.

Enfin, cette tenue spécifique invitera l'arbitre bénévole à la conscience du respect qu'il doit à l'exercice de cette activité temporaire où il doit faire abstraction de son état de dirigeant, éducateur, supporter, parent... pour ne plus être que le gardien impartial du jeu.

POURQUOI ?

Notre volonté de participer à la restauration de l'autorité dans nos sociétés, et cela quelques formes qu'elle revête, est motivée par notre conviction profonde qu’elle est la base de toute organisation sociale équilibrée.

Notre souhait d’initier ce travail en nous appuyant sur la pratique du football tient au fait qu'il s'agit de l'activité humaine populaire la plus pratiquée au monde et que l’enseignement par le jeu reste la meilleure garantie d'un apprentissage efficient.

Ainsi notre volonté de restaurer l'autorité en général (école, parents, policiers, élus…) et tout ceux qui incarnent cette fonction essentielle dans la société, commence par le renforcement de l'autorité arbitrale sur les terrains de football par tous les protagonistes d'une rencontre : joueurs, éducateurs, dirigeants, supporters, médias...

Nous sommes également convaincus que l'absence de tenue pour les arbitres non officiels qui incarnent cette fonction, lors de rencontres de districts notamment, nuit au respect de son exercice tant par ceux qui l'incarnent que par ceux qui doivent s'y conformer.

Il est essentiel pour nous de rappeler les fondements de la fonction arbitrale dont le rôle n’est pas toujours bien perçu. L’arbitre est d’abord et avant tout un protecteur. Il a la lourde tâche de cumuler les éminentes et délicates fonctions de gardien et de juge de paix. Sa mission première est donc de protéger le jeu et les joueurs. Il s’agit donc de bienveillance. Cette bienveillance se manifeste de plusieurs façons, y compris parfois par l’application de mesures répressives dont la seule vertu est de rééquilibrer une situation de trouble qui sans son intervention risquerait de dégénérer en confrontation.

Sa fonction doit être respectée quelque soit ses choix et les erreurs qu’il peut commettre doivent être admises de tous, y compris de lui-même, sachant que comme n’importe lequel d’entre nous, il est faillible. Seule compte son intention. En outre, personne n’est habilité à faire des remarques ou jugements concernant ses décisions quelles qu’elles soient, pendant ou après une rencontre. Les réclamations éventuelles doivent respecter le protocole qui permet à toute personne de se rapprocher de l’autorité de tutelle, seule habilitée à prendre des décisions concernant les prestations de ses délégués.

TRADUCTION DES 2 DERNIERS PARAGRAPHES :

REFEREE

It is essential for us to recall the fundamentals of the referee’s role, a role which is not always seen in the best light. The referee is first and foremost a protector. He has the heavy task of combining the eminent and delicate functions of guard and justice of peace. His primary mission is to protect the game and the players. It is therefore based on goodwill. This goodwill is manifested in several ways, including sometimes the taking of repressive measures whose only purpose is to calm a tense situation which might degenerate into a confrontation were it not for his intervention.

His job must respected regardless of the decisions he makes, and any errors he makes should be admitted by everyone, and by himself included, in the knowledge that he is as fallible as the rest of us. His intention is what counts. Furthermore, no one outside his regulatory authority has the right to make unpleasant remarks or judgments about whatever decisions he might have made, during or after a match. Any appeals should respect this protocol which allows authorised persons to approach the regulatory authority.

FOOT 4 FOOD

Foot4Food (F4F) est une manifestation sportive dont le but est essentiellement éducatif et solidaire. La première édition nationale 2012 a eu lieu à Dammarie-les-Lys en Seine et Marne (77) au Complexe sportif Pierre Guillot.

12 équipes, venues de différentes villes et clubs labellisés ou non Terrains de la Paix, ont été sélectionnées pour participer à ces 1ères Rencontres dont l’objectif est de venir en aide aux plus démunis de la société civile.

Les équipes ont eu à coeur de donner le meilleur d’elles-mêmes dans le respect des préceptes Terrains de la Paix.

LES PILLIERS FOOT 4 FOOD

L’appui et le soutien sont les deux éléments complémentaires qui permettent au porteur de la balle de mettre en action la figure footballistique idéale.

Porter, s’appuyer, soutenir, constituent le principe triangulaire vivant que l’on reproduit dans la plupart des actes de notre quotidien.

Les deux finalistesont reçu, en guise de « trophée », le privilège et l’honneur de faire gagner à l’épicerie solidaire choisie pour l’occasion, l’équivalent du poids et âges cumulés des joueurs en nourriture (Poids cumulés pour l’équipe gagnante et âges cumulés pour l’équipe seconde).

En outre, ces deux équipes seront récompensées, d’une journée d’immersion dans un club professionnel.

L'ETHIQUE F4F

Elle repose essentiellement sur les Serments Terrains de la Paix.

Par ces serments, chaque joueur, dirigeant, spectateur ou participant, s’engage individuellement à respecter et servir le football et devient garant du serment qu’il a prêté.

Par l’exemplarité de cette action, les Rencontres F4F ont pour objectif de servir le sport et le football en particulier.

Chacun a eu à coeur de faire vivre les devises Terrains de la Paix qui animent cette première édition.

LES VERTUS FOOT4FOOD Le football est un vecteur éducatif sans pareil qui permet notamment d’éveiller ou de faire vivre les devises des Terrains de la Paix.

ACCUEILLIR : Quel que soit le lieu où nous sommes amenés à évoluer la qualité de l’accueil détermine les relations humaines. ENCOURAGER : Donner du « Coeur », de l’énergie. Cet acte de générosité ne peut ni ne doit être entaché d’injures, de chauvinisme ou fanatisme. Il doit servir l’esprit noble du sport. PARTAGER : Sans partage de la balle, le jeu se meurt. Sans partage entre les hommes, l’Humanité se meurt. ENGAGEMENT : L’engagement est une promesse faite à soi et aux autres de donner le meilleur de soi pour un objectif que l’on souhaite atteindre. RESPECT : Le respect consiste à ne pas porter atteinte à une chose jugée bonne par soi ou par la collectivité. VICTOIRE : Donner le meilleur de soi pour la cause que l’on sert.


Share:

Share: