Réseau pour la Tolérance active

Address


Paris

75018
France

About Us

Qui veut le « choc des civilisations » et la guerre de tous contre tous ? Personne, mais hélas on sent bien que le monde va vers plus de tensions que de tolérance, sans réussir à stopper ce processus infernal. La seule force qui peut s’opposer à l’intolérance, c’est une tolérance qui n’évite pas les conflits, qui ne « respecte » pas les opinions, mais les met en dialogue, et rétabli la légitimité du débat contradictoire entre communautés, croyances, religions, partis opposés. Y compris sur les sujets qui fâchent. Il s’agit d’inventer des lieux de « recherche la vérité en commun ». Il faudra y exposer les multiples opinions, pour les discuter, les comparer et les évaluer – avec un droit illimité à la critique. La mise en place de ces espaces de débats, et leurs fondements théoriques, est l’objet de mes recherches sur la tolérance active . Ni « tolérance molle », celle où chacun se côtoie dans l’indifférence, ni intolérance, où des esprits dogmatiques croient détenir une vérité et veulent l’imposer, ne constituent une solution au « vivre-ensemble ». Ces deux attitudes renforcent nos problèmes. Je soutiens ici des propositions qui constituent les fondamentaux de la raison partagée. Non seulement la recherche de la vérité est un idéal qui mérite d’être réhabilité, mais il existe bien la possibilité de trancher, dans certains cas, entre opinions plus ou moins vraies, et ceci au travers d’un débat rationnel. Les conflits ne sont pas insolubles.


Share:

Share: