Le département Tourisme du GIPF : La Coalition Internationale Pour Un Tourisme R

Address





France

About Us

La CITRR est le Département Tourisme de l'ONG GIPF (Groupe International de Paroles de Femmes) et regroupe à ce jour plus de 350 associations et ONG dans 88 pays du monde sur les 5 continents.

Avec 842 millions d’arrivées et une croissance de 4,5%, 2006 constitue une nouvelle année record pour le tourisme mondial. On prévoit 1 milliard de touristes en 2010 et 1.6 milliard en 2020. Ce phénomène ouvre de nouveaux espaces de liberté et de rencontres et contribue au développement de plusieurs pays. Mais les libertés nouvelles et les profits peuvent avoir des impactes négatifs sur l’environnement et engendrer des formes d’exploitation inacceptables tel que le tourisme sexuel.

Rappelons que :

  • Sur 842 millions de touristes dans le monde, 10% choisissent chaque année leur destination en fonction des opportunités de tourisme sexuel
  • Le commerce d’enfants rapporte chaque année 23 milliards de dollars !
  • 1 million d’enfants viennent augmenter chaque année le nombre des victimes du tourisme sexuel
  • Près de 3 millions d’enfants sont victimes chaque année d’exploitation sexuelle pratiquée par des filières commerciales clandestines
  • 1 fille sur 4 et 1 garçon sur 9 seront abusés sexuellement avant d'avoir atteint l'âge de 18 ans

Notre objectif

Notre objectif est de rassembler les compétences et les expertises des acteurs de la sociétés civiles (ong, associations, professionnels du monde du voyage, médias…) et des gouvernements, dans le but de créer de nouvelles synergies afin de présenter des positions communes et de faire des propositions pertinentes et cohérentes ; de sensibiliser, d’informer, d’expliquer, de clarifier et de susciter le débat sur le thème du tourisme responsable et respectueux sur le plan national, bilatéral et multilatéral

La nécessité d’une action globale pour un tourisme responsable et respectueux

Une action d’envergure est nécessaire afin d’attirer l’attention de tous sur ce phénomène, de sensibiliser l’opinion et d’encourager le public à pratiquer un tourisme respectueux et responsable. Une prise de conscience collective, ainsi que des mesures efficaces de prévention et de protection sont nécessaires, que ce soit au niveau familial, local, national ou international.

Quelle mission pour la Coalition Internationale

► Alimenter le débat Alors que les projets dits « responsables » se multiplient, il est essentiel de susciter un débat sur le thème du tourisme responsable et respectueux. Le but est de clarifier et de rendre lisible les offres de tourisme responsable pour améliorer les pratiques. De même, il s’agit de réfléchir au tourisme comme outil de développement durable.

► Sensibiliser et mobiliser le public Faire prendre conscience aux voyageurs et au public que le tourisme traditionnel et le tourisme de masse ont des impacts forts et les informer sur les possibilités de « voyager autrement et responsable », est un des enjeux de la coalition internationale.

► Influencer les politiques au niveau national, européen et international A travers des activités de plaidoyer, la CITRR veillera à ce que les gouvernements nationaux, les institutions européennes ou internationales (Organisation Mondiale du Tourisme, Programme des Nations Unies pour le Développement, Banque Mondiale, etc…) s’engagent à promouvoir et mettre en oeuvre des politiques de développement touristiques responsables et respectueuses.

► Renforcer les capacités des ONG du Nord et du Sud La CITRR s’efforcera de renforcer les liens entre ses membres et de coordonner leurs actions ainsi que leur capacité d’influence.

► Associer les différents acteurs de la société civile Le tourisme associe une multitude d’acteurs: voyageurs, populations locales mais aussi le secteur public, le secteur privé regroupant les professionnels du tourisme, des ONG ou associations, etc. Associer tous ces acteurs autour d’une ambition commune est un des objectifs de la coalition.

Comment atteindre ces objectifs ?

Les actions de la Coalition Internationale

► Groupes de travail Les groupes de travail seront chargés de l’analyse et du suivi des politiques et des tendances concernant le tourisme. Chaque groupe de travail sera spécialisé sur un thème spécifique. On peut, par exemple, imaginer des groupes de travail sur le tourisme sexuel impliquant les enfants, sur l’écotourisme, sur l’éducation au tourisme durable, sur les enjeux de la certification, etc. Ils permettront d’alimenter le débat et de contribuer à l’amélioration des politiques et des pratiques touristiques.

► Mécanismes de participation et de démocratie interne En tant que plate-forme, la CITRR se doit d’adopter des mécanismes de représentativité et de transparence de sorte que chaque membre de la coalition puisse participer au travail de réflexion et aux prises de décisions de la Coalition.

► Publications Le partage et la diffusion des informations entre les membres de la CITRR et auprès du grand public permettront de capitaliser les moyens et les compétences de chacun si bien que la Coalition sera capable de formuler des propositions pertinentes et cohérentes au nom de ses membres. Les publications (newsletter, bulletin d’information, rapports, etc. ) seront le principal vecteur de cette circulation d’information.

► Education au développement et au tourisme responsable L’éducation au développement et a fortiori au tourisme responsable (à travers l’organisation de conférences et d’interventions dans les écoles, dans les comités d’entreprises, dans les associations de voyageurs…) peut être un outil de sensibilisation important. Sans se substituer aux actions des membres de la CITRR, celle-ci peut inciter de telles initiatives (création d’outils pédagogiques, organisation de campagne de sensibilisation, formation, etc)

► Soutien à des projets de tourisme responsable et respectueux. Dans la limite des possibilités et des compétences de la Coalition, celle-ci pourra soutenir des projets et micro projets de tourisme responsable et respectueux (exemple : centre de réinsertion de victimes du tourisme sexuel, appui à la mise en oeuvre de projets d’écotourisme, etc.). Ce soutien peut être financier ou technique (formation, transfert de compétences…).

2 JUIN JOURNÉE MONDIALE POUR UN TOURSIME RESPONSABLE ET RESPECTEUX

La journée du 2 juin a pour objectif de sensibiliser au niveau international l’ensemble des acteurs impliqués dans le tourisme responsable et respectueux. La première édition de cette journée s’est déroulée le 2 juin 2007 en France à Paris au siège de la compagnie aérienne Air France et dont le thème était cette année : Non au Tourisme Sexuel Crime sans Frontières, thème principal de la Coalition. La conférence internationale sera organisée chaque année dans un pays et continent différent et sera également relayé dans les différents pays partenaires.


Share:

Share: